Chers sevranais,

 

            La politique de ville est une vue d’ensemble regroupant tous les déterminants de la santé. En effet, selon le Préambule à la constitution de l’OMS de 1946, la « santé est un état de complet bienêtre physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Dans la considération de la problématique de la santé, rentrent aussi en ligne de compte l’environnement, l’emploi, le logement, les modes de vie, l’enseignement, les loisirs, qui à eux tous permettent la pérennisation d’un état sanitaire favorable de la population. Traiter de la santé en ignorant tous ses déterminants serait une erreur grave.

            La politique de ville, ainsi définie et fonctionnant de manière transversale entre tous les secteurs concernés, permettra d’établir, sauvegarder, pérenniser les intérêts des sevranais.

La politique santé sur la ville doit s’appuyer sur 4 piliers :

  • Le Centre Municipal de Santé (CMS)

  • Un diagnostic santé évolutif de l’offre de soins et de la santé des habitants

  • La prévention, l’information santé et le partenariat

  • Garantir l’égalité d’accès à l’offre de santé pour tous les habitants

 

               1 – Il importe de redynamiser le CMS, qui doit être l’organe central de la santé sur la ville, à l’interface entre l’hôpital et le monde libéral, offrant à la population une véritable offre sanitaire de qualité élargie, mais impulsant aussi une politique de santé garantissant aux sevranais une prise en compte de leurs problématiques, inhérentes au territoire municipal.

            Le CMS ne peut plus être une banale structure de soins, il convient d’y développer des consultations et d’y créer des offres d’examens complémentaires qui manquent cruellement sur la ville notamment en secteur 1, sans dépassements d’honoraires.

            La cartographie des professionnels de santé sevranais a montré une très grande disparité de l’emplacement des professionnels en fonction des quartiers et l’obligatoire prise en compte de la désertification médicale sur la ville (départs à la retraite de professionnels sans remplacement). Cette analyse oblige la municipalité à mettre en place une offre adaptée de soins médicaux et paramédicaux à l’ensemble de la population.

 

               2 – Diagnostic santé

Cette étude cartographique actuelle amène à faire un état des lieux sérieux et objectif

de l’offre de santé de la ville. Mener un Diagnostic Santé de la ville conduira à mieux comprendre les besoins des habitants et à y répondre.

 

               3 – Le CMS a une fonction curative et préventive et cette dernière s’établira au travers de la mise en place d’une politique de ville œuvrant en transversalité avec les autres services municipaux et basée sur un partenariat étroit entre la municipalité et le monde libéral, dont il faut tenir compte des problématiques d’exercice et qu’il faut impliquer au quotidien dans des actions préventives globales. S’ouvrir au monde libéral et le sortir de son cloisonnement ouvrira un nouveau dialogue, à même d’apporter des solutions à chaque partenaire, permettant par là même de satisfaire aux besoins réels et croissants des sevranais.

 

               4 – Si le CMS est l’organe central de santé de la ville, il faut prendre en compte que les locaux actuels de ce centre ne soient pas extensibles et que la multiplication ou superposition des horaires de consultations des professionnels dans ce centre est impossible. Aussi est-il indispensable que le CMS s’ouvre à l’ensemble de la ville en créant des permanences de soins dans le cadre des maisons de quartier, en tenant compte aussi de la cartographie médicale de Sevran. Ces antennes sanitaires de quartier seront un facteur d’égalité et de cohésion pour tous les habitants, en permettant aux personnes âgées ou à mobilité réduite d’accéder à des soins, auxquels elles ne peuvent actuellement que difficilement prétendre, notamment dans les quartiers connaissant un désert médical.

 

               5 – Dans la continuité de cette politique de facilitation d’accès aux soins, il faut assurer un accès à la santé pour tous :

 

  • Personnes en situation de handicap, en relançant la Commission Municipale Handicap créée fin 2003, en y incluant tous les partenaires municipaux, professionnels de santé, représentants d’associations locales et nationales de soutien aux personnes handicapées, la MDPH, les établissements scolaires et fédérations de parents d’élèves, afin d’établir un état de lieux de la situation actuelle (mobilité, accès aux services, diversité des services disponibles) et faire des propositions adaptées aux différents types de handicap pour améliorer le quotidien des personnes handicapées, notamment appliquer les textes législatifs en vigueur voire les devancer.

  • Les séniors, au travers de la création d’un CLIC (Guichet d’Information et de Coordination) ouvert aux personnes âgées et à leur entourage ainsi qu’aux professionnels de la gérontologie et du maintien à domicile. On pourra y trouver tous les renseignements et conseils nécessaires pour faire face à une situation de perte d’autonomie. Ce travail se fera en partenariat avec le SSIADPA, l’OPR, la consultation prévention vieillesse du CMS, les professionnels libéraux et les institutions hospitalières environnantes et départementales.

  • Nécessité de pouvoir rétablir un parcours de suivi de la santé et un parcours de soins continu de la naissance au grand âge en rattachant les PMI et les crèches au service de santé communal.

  • Remettre en place un partenariat entre le secteur santé et le domaine sportif, en facilitant la mise en place de consultations au sein du CMS dédiées spécifiquement au sport pour l’établissement des certificats médicaux d’aptitude à la pratique sportive. Dans le partenariat santé – sport, il convient de mettre en place des actions de prévention (soirées thématiques ou distribution de fascicules simples de vulgarisation) dans les clubs. Deux thématiques peuvent d’ores et déjà être retenues : nutrition et sport – prévention du dopage.

 

               6 – L’information et la prévention doivent être au cœur de la santé des sevranais. Cette information doit être diffusée à la population (distribution de fascicules de vulgarisation au sein des consultations du CMS, mini expositions dans les lieux publics, organisation de soirées thématiques, intervention ciblée au sein des association) et doit reposer sur un multi-partenariat avec les services municipaux, les institutions, les écoles, le milieu associatif, les professionnels médico-sociaux de la ville en s’intéressant à toutes les catégories d’âges de la petite enfance aux personnes âgées, sur des thématiques spécifiques à chacune des tranches d’âge.

 

               7 – Pour rompre l’inégalité territoriale concernant la répartition des pharmacies sur la ville, causant des difficultés aux personnes âgées ou à mobilité réduite, il faut mettre en place une offre de portage à domicile des médicaments prescrits par les médecins. Si le patient ne peut aller à la pharmacie c’est la pharmacie qui doit aller à lui. En s’entourant de toutes les précautions légales et d’éthique, cette offre sera établie sur le seul volontariat du patient et non imposée à lui.

 

               8 – Il ne faut pas oublier les agents municipaux en remettant en place un service de santé au service de ces derniers, au sein du pôle santé de la ville, afin de leur garantir une prise en compte exacte et totale de leurs problématiques (en cas de difficulté de recruter un médecin du travail, mise en place de consultations ou d’un poste spécifique pour un médecin faisant fonction de médecin du travail au sein du CMS). Ceci permettra de rendre à la médecine du travail sa place due au niveau du CHST de la municipalité.

Votre dévoué,

Philippe GEFFROY

Proposition 19 : Le Centre Municipal de santé comme organe central du service santé, de la prévention et du diagnostic santé. En savoir plus... 

Proposition 20 : Assurer un accès à la santé pour tous. En savoir plus...

Proposition 21 : L'information et la prévention au cœur de la santé des sevranais. En savoir plus...

Proposition 22 : Lutter contre le manque de pharmacies. En savoir plus...

Proposition 23 : Remettre en place  un service de santé pour les agents municipaux. En savoir plus...

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN