TERRE D'AVENIR - TERRE D'EAU

Proposition n° 43 : Terre d'avenir, 

quel avenir ?

PRÉSENTATION

          L’actuel projet de développement urbain « Terre d’Avenir » porté par Mr Blanchet et ses alliés, Terre d’Envol et Grand Paris Aménagement est un projet d’envergure, qui a pour objectif d’aménager les derniers espaces vierges de notre ville (en jaune sur la figure).

          Ce projet s’étale sur une période de 15 années, au cours desquelles de nombreuses nouvelles constructions verront le jour.

          C’est ainsi que les terrains de la Marine (le long des voies ferrées) abriteront des nouveaux immeubles d’habitations (beaucoup) et peu d’activités. Les friches longeant le chemin de Baliveau à la frontière du Parc de la Poudrerie classé Natura2000 seront aussi entièrement bâties.

          L’actuelle déchetterie disparaitra (pour aller on ne sait où). Les friches et le terrain de football situés le long du chemin de la Mare aux Poutres disparaîtront également (même si sur certaines cartes du projet, le terrain de foot résiste – il en existe de nombreuses sans que l’on sache vraiment lesquelles sont les bonnes !).

 

          Le Stade Bussière disparaitra en grande partie.  La pièce de résistance de ce projet est sans aucun doute le projet Terre d’eau, qui aboutira à une artificialisation très forte des 32Ha de la Plaine de Montceleux, sans que les habitants de Sevran ne puissent réellement en profiter (le but avoué de ce projet est de faire venir à Sevran des Parisiens avides de sports d’eau grâce au nouveau Metro et de les voir repartir le soir venu vers Paris – l’accès de la plus grande partie du projet de développement sera payant).

          Terre d’Avenir est un projet urbain sur près de 120Ha, incluant au moins 3500 logements nouveaux (le nombre de nouveaux logements augmente au fil du temps) soit près de 15000 nouveaux habitants, un budget de plus de 150M€ et une ambition de création de 2000 (d’où vient ce chiffre ?), emplois pour la grande majorité non-qualifiés (soit 75000€ de dépense pour chaque emploi créé).

          Les intervenants de ce projet sont ceux-là même qui ont développé le quartier Westinghouse, où à partir d’un projet comptant moins de 800 logements et des équipements publics, on est arrivé à plus 1250 logements et aucun équipement (école, crèches, …).

          La création de ces aménagements publics nécessaires à Westinghouse va représenter une charge importante pour la ville alors que ces dépenses auraient dû être imputées au promoteur du site.

          Même si la philosophie qui sous-tend « Terre d’avenir » est louable – qui pourrait ne pas croire qu’il faille faire quelque chose pour relancer Sevran, l’approche actuellement suivie par la mairie, Terre d’envol et Grand Paris Aménagement va totalement à l’encontre d’un développement durable de notre ville.

          Bâtir et densifier encore plus notre ville sans que les Sevranais ne trouvent un bénéfice clair à ces aménagements revient à ajouter des briques sur un mur chancelant, en espérant que cela le consolidera.

          C’est un pari perdu d’avance.

          En sacrifiant nos espaces non-bâtis pour y construire un parc de loisirs destiné aux parisiens, en sacrifiant le renouveau économique de notre ville et en n’imaginant que des offres formations peu ou pas qualifiées, le projet « Terre d’avenir » de Mr Blanchet ne fera qu’accélérer le déclassement de notre ville.

          Ni l’écologie, ni l’activité économique, ni la lutte contre les inégalités sociale ne pourront sortir gagnantes du projet actuel. 

 

          Sevran n’a pas besoin d’une population qui continue à croître.

          Sevran n’a pas besoin de créer des nouveaux lotissements et d’augmenter la densité de sa population.

          Sevran a besoin de se réconcilier avec son territoire et d’offrir une vision d’avenir à ses habitants.

          Il faut reprendre le projet Sevran pour lui redonner une dimension humaine et écologique, qu’il a perdu il y a bien longtemps sans que la municipalité en place n’ait pris conscience de la gravité de la situation, dans laquelle se trouve notre ville.

          Créer à Sevran un parc de loisirs pour les Parisiens n’est pas un projet d’avenir. Les parcs de loisirs ne sont qu’à de très rares exceptions des succès économiques. Le plus souvent, ils se transforment en gouffre financier pour les villes, qui les accueillent.

 

          Grâce à Terre d’Avenir, Sevran doit plutôt être pensée comme une ville, qui permettra à ses habitants de se développer en tant qu’individu grâce à la création d’une offre de formations et d’emplois de qualité dans un environnement naturel non seulement préservé mais enrichi.  

          Avec l’arrivée des deux gares de métro en 2024 ou 2025 (au lieu de 2023 comme initialement annoncé), les questions du développement des espaces adjacents aux gares et leurs liaisons doivent être posées.

          Notre ville manque d’activité et ne propose pas assez d’emploi à ses habitants. Elle n’attire pas non plus assez de travailleurs venant des villes voisines. Les zones « gares » sont les plus à même d’attirer des activités du tertiaire, par exemple autours des services à la personne, la santé ou encore l’économie du sport.

          Les terrains de la Marine et la place Mandela aux Beaudottes doivent être revalorisées pour accueillir des activités de service à forte valeur ajoutée, qui aient l’ambition d’irradier au-delà de notre territoire (par exemple en regroupant des entreprises de service aux entrepreneurs, comptabilité, juridique, RH, séminaires et formations, …).

          Tous les quartiers de la ville doivent pouvoir bénéficier d’un renouveau économique, afin de les redynamiser.

          Notre projet s’appuie sur la création de 4 pôles économiques thématiques pour favoriser l’installation d’entreprises existantes à Sevran, la création et le développement de nouvelles entreprises génératrices d’une dynamique d’innovation et d’emploi.

          Le chemin du Baliveau, à la frontière avec le Parc de la Poudrerie, doit être réhabilité mais rester un espace naturel, une extension du Parc dans la ville.

          L’emplacement de la déchetterie, proche du centre-ville est inhabituel. Toutefois, ce positionnement est pratique et il permet un accès facile aux habitants. Nous souhaitons maintenir la déchetterie sur son emplacement actuel tout en en réservant l’accès aux particuliers de Sevran.

          La rénovation de la piscine municipale ou plutôt la construction d’une nouvelle piscine doit être une priorité. Contrairement à la proposition actuelle du projet Terre d’Avenir, nous pensons que cet équipement pour tous doit demeurer proche du centre-ville et plus particulièrement proche de l’offre sportive du stade Bussière. 

          Le projet Terre d’Avenir remanié est une opportunité de déconcentrer les zones denses de notre ville. Ainsi, la construction de nouvelles habitations sur les terrains de la Marine ou sur l’emplacement de l’actuelle piscine offre la possibilité de réduire en contrepartie l’empreinte du bâti dans les zones denses comme les Beaudottes ou Rougemont et créer de nouveaux espaces ouverts pour la nature ou la culture.

          Tout développement devra respecter les nouvelles règles d’urbanisme, que nous mettrons en place et il devra respecter des critères financiers stricts, qui ne mettent pas en péril l’avenir de notre ville.

 

          Pour redonner à Sevran son âme verte et remettre les sevranais au cœur des décisions qui détermineront leur avenir, repensons ensemble le projet Terre d’Avenir.

NOS OBJECTIFS

  • ARRÊTER le projet actuel.

  • REDONNER la voix aux Sevranais.

  • PROPOSER une alternative crédible co-construite au projet Terre d’Avenir qui respecte notre ville et ses habitants.

  • FAIRE de tout Sevran une terre d'avenir

LES ACTIONS

① Moratoire sur toutes les actions liées aux projets actuels.

② Evaluation indépendante du projet actuel (financier, environnemental et légal).

③ Reprise du dialogue avec toutes les parties prenantes pour repenser le projet.

④ En cas de blocage, organisation d’un référendum local sur le projet actuel.

⑤ Proposition d’une nouvelle vision de Sevran Terre d’Avenir.

⑥ Validation du projet alternatif par les habitants.

⑦ Reprise du dialogue avec l’Etat, la Région Ile-de-France, le département, Terre d’envol et l’EPT Grand Paris Aménagement et les partenaires privés associés.

⑧ Lancement des travaux pour une livraison par tranches à partir de 2022.

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN