POLITIQUE DE VILLE

SANTÉ - SENIORS 

SOCIAL - LOGEMENT

Proposition n° 28 : Création d'un lieu d'accueil journalier pour les personnes âgées en perte d'autonomie

PRÉSENTATION

Le quotidien des personnes âgées en perte d’autonomie ou en voie de perte d’autonomie est très complexe, réclamant des aides variées de son environnement socio-familial.

 

            Toutes les aides apportées    :

  • Via le CCAS et son SAD sont de nature à faciliter le maintien à domicile : - portage des repas

  • Télé assistance.

  • Via la CNAV et son action sociale d’Ile de France également (aide à l’amélioration de l’habitat, travaux de dépannage, garde à domicile)

  • Via également l’Association Solidarité Amitié qui se tient à disposition des personnes retraitées de Sevran, afin de les aider pour certaines tâches de la vie courante (courses, jardinage, petits travaux…)

 

Néanmoins le maintien à domicile, évitant l’hospitalisation ou l’entrée en EHPAD, est une bonne chose, mais où en est-on de la socialisation de la personne âgée, basée déjà sur la sortie de son domicile, pour rencontrer d’autres personnes ? L’altérité et la socialisation restent des problèmes difficiles chez les personnes âgées.

 

Dans le meilleur des cas, ces personnes âgées ont une famille autour d’elles, mais alors est-ce que tout va bien pour autant ? Qu’en est-il de ces aidants naturels ? N’ont-ils pas leur vie, leurs problèmes à eux propres ?

 

            C’est pourquoi, afin de maintenir la socialisation des personnes âgées aussi bien que leur maintien à domicile et de permettre dans le même temps aux aidants familiaux quelques moments de liberté, même minimes, il importe d’envisager la mise en place d’un lieu d’accueil de jour des séniors, soit dans l’EHPAD du secteur (avec lequel il faudra travailler activement), soit dans un lieu municipal dévolu à ce genre d’accueil (foyers pour personnes âgées répartis sur la ville : foyer André Blésy, foyer du Bois le Roi…).

 

            En effet l’accueil de jour des séniors permet aux personnes âgées de plus de 60 ans et vivant à domicile, d’être accueillies d’une demi-journée à plusieurs journées par semaine dans des espaces dédiés, qui bénéficient des services compétents et des activités stimulantes adaptées à cette population particulière.

 

            Cette initiative s’adressera aux personnes en perte d’autonomie physique mais désireuses néanmoins de maintenir une socialisation, leur permettant de sortir de leur quotidien et de leur isolement forcé, parfois lourd de conséquences sur leur bien-être psychique, mais également aux personnes souffrant de maladie d’Alzheimer ou apparentée ou de maladie de Parkinson.

 

            Il faudra, pour ce faire, mobiliser les acteurs impliqués dans cette démarche en développant un travail partenarial : à savoir le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), l’EHPAD local, le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) et les diverses associations concernées, l’OPR (Office des Personnes à la Retraite).

 

Le financement de ce genre d’accueil sera effectué autour :

  • De l’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) déterminée avec le Pôle Solidarité pour personnes âgées du Conseil Départemental

  • De la caisse de retraite de la personne

  • De la complémentaire santé, s’il y en a une.

 

L’isolement social des personnes maintenues à domicile mais également l’épuisement des familles aidantes, dont la liberté de mouvement est largement endiguée lorsqu’elles doivent s’occuper de leurs aïeux vieillissants, sont prégnants dans leur quotidien respectif et sont sources pour chacun d’une perturbation psychologique, à l’origine parfois d’une décision d’entrée en EHPAD, qui n’était pourtant pas leur souhait au démarrage. Il faut donc développer ce type d’accueil de jour, afin de faire perdurer le plus longtemps possible le souhait de base de la personne âgée, celui de rester dans son domicile.

NOS OBJECTIFS

  • ROMPRE l’isolement et favoriser le lien social

  • SOUTENIR ET ENTRETENIR les capacités cognitives et physiques permettant de conserver une autonomie (entretenir les gestes du quotidien, proposer des animations, proposer des activités stimulantes, maintenir du relationnel (discussions, dialogues…)

  • ALLOUER aux aidants un moment de liberté.

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN