POLITIQUE DE VILLE

SANTÉ - SENIORS 

SOCIAL - LOGEMENT

Proposition n° 25 : Retisser du lien social sur la ville

PRÉSENTATION

L’enclavement des quartiers, que l’on peut sentir de manière infime en se déplaçant dans la ville de Sevran, est tel qu’on a l’impression de territoires indépendants sans véritable unité municipale. Les habitants se référencent eux-mêmes quartier par quartier en ignorant ou minimisant leur appartenance à un territoire municipal entier.

Les habitants vivent dans leur quartier sans savoir ce qui se passe à côté de chez eux, ce qui est dommage, car la richesse de Sevran est aussi celle de la pluri-culturalité en excluant le communautarisme. Il convient donc de retisser du lien social au sein de la ville de Sevran, vivre à côté les uns et des autres sans apprendre à se connaître n’est plus possible, il faut apprendre à se connaître et c’est dans cette altérité que l’on parviendra à se sortir de l’enclavement des quartiers et par là même des communautés.

 

Le lien social ne se crée pas par enchantement ou par la seule volonté d’une personne ou d’une association. C’est pourquoi sur la ville de Sevran il importe de mettre en place une véritable politique de ville en direction des sevranais et pour Sevan, en tant que territoire uni et non morcelé en quartiers. Avoir une vision globale de la ville aura comme action et résultat l’unification d’un territoire municipal.

 

Retisser du lien social peut se faire de diverses manières : dans le cadre d’une politique partenariale et participative, dans la nécessité d’un travail intergénérationnel, mais aussi au travers de journées conviviales organisées autour d’un événement municipal consacré et annuel, mis en place par la mairie avec l’aide des associations et des habitants.

 

Il convient de réfléchir à l’organisation d’une fête de l’été où seraient mis en place un concours opposant les différents quartiers de Sevran, les opposer certes mais pour mieux les unir autour d’une journée partagée, qui en appellera d’autres et qui conduira à terme à une meilleure connaissance de l’autre.

 

            On peut envisager cet événement particulier autour :

 

  • De joutes sur le canal de l’Ourcq

  • De concours de football

  • De concours de cuisine (meilleur dessert, meilleure spécialité culinaire…)

  • De concours d’échecs

  • De concours de dessins des enfants des écoles sevranaises

  • De concours de musique

  • De concours de la plus œuvre créée au sein des foyers des personnes âgées de la ville

  • De concours de la meilleure initiative citoyenne des jeunes habitants de Sevran

 

Les points acquis par chaque concurrent représentant un quartier donné de

Sevran seront comptabilisés et additionnés afin de déclarer au final le quartier vainqueur de l’année, qui remettra son titre en jeu chaque année.

 

Apprendre à se connaître lorsque l’on réside dans des quartiers différents est une bonne chose, mais les habitants d’un même quartier se connaissent-ils vraiment, connaît-on vraiment la vie du quartier où l’on réside ? C’est pourquoi il faut, avec l’aide des associations des quartiers, envisager la création d’un Journal des quartiers, établi trimestriellement quartier par quartier, et dont la dénomination sera laissée à la libre appréciation de chaque responsable journaliste du secteur en question. Les jeunes des quartiers, inscrits au service jeunesse de la ville, auront en charge d’aller à la collecte des renseignements et de participer à l’élaboration des articles du trimestre.

Ce journal trimestriel sera élaboré avec l’aide de tous les habitants à savoir, les jeunes, les personnes âgées, le tissu associatif, les mères au foyer, les sportifs. On y trouvera les petites histoires des habitants plus âgés au sein de l’histoire plus globale de Sevran, les dates des évènements particuliers du quartier, les performances sportives des représentants du quartier concerné, des recettes de cuisine …

           

Ce journal trimestriel, en marge du Journal de Sevran qui persistera bien évidemment, sera distribué non seulement à tout le quartier concerné mais aussi à l’ensemble de la ville, ainsi chaque sevranais saura avec exactitude ce qu’il se passe à côté de chez lui et apprendra à connaitre plus précisément la vie de la ville et s’y intéresser dans la vie quotidienne.

 

La ville de Sevran souffre d’une déshérence sociale, rapprocher les habitants autour d’un même projet et développer une meilleure connaissance de chacun, seront les bases essentielles du retissage du lien social, seul garant d’un équilibre de vie sur la ville, source de paix et sérénité.

NOS OBJECTIFS

  • RETISSER du lien social

  • DÉVELOPPER la connaissance de l’autre

  • CRÉER un partenariat avec le tissu associatif et les institutions (écoles notamment)

  • FAVORISER un travail intergénérationnel

  • AFFIRMER une politique de ville établie en toute transversalité

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN