POLITIQUE DE VILLE

SANTÉ - SENIORS 

SOCIAL - LOGEMENT

Proposition n° 23 : Remettre en place un service de santé pour les agents municipaux.

PRÉSENTATION

Depuis de nombreux mois, il n’y a plus de médecin du travail pour les agents municipaux de la ville de Sevran. Il s’agit là d’un véritable problème de santé, qu’il convient de corriger.

Avant d’apporter des solutions, il faut réfléchir plus avant à l’organisation actuelle du service de médecine du travail, qui est inclus dans l’organigramme du service de la Direction des Ressources Humaines de la municipalité depuis plusieurs années.

Pour en assurer l’impartialité et garantir le secret médical, et surtout face à l’absence de médecin du travail, il importe que le service de la médecine du travail de la municipalité soit rattaché de nouveau, comme cela l’était avant, au pôle prévention santé de la ville.

Actuellement, en l’absence de médecin du travail, on peut se poser la question du respect du secret médical dû à chaque agent, dans un service purement administratif qui se voit dépositaire par force de documents médicaux confidentiels.

 

Le mal être grandissant des agents municipaux doit être pris en compte et il faudra, outre le recrutement d’un médecin du travail, envisager rapidement des consultations de psychologue du travail. La prise en charge du mal-être psychologique des agents permettra sans nul doute de désamorcer des situations, parfois dramatiques, sources de longues maladies, de congés de longue durée ou simplement de démotivation au travail, qui perturbent le fonctionnement des services municipaux et le service rendu aux habitants.

 

Compte tenu de la difficulté de recruter à l’heure actuelle un médecin du travail et en cas d’impossibilité donc de bénéficier de l’aide d’un tel professionnel, rendant d’autant plus crucial le rattachement du service de médecine du travail au pôle prévention santé de la ville, il faudra réfléchir à la possibilité de créer au sein du Centre Municipal de Santé, un temps de travail rationnel, afin de traiter les principaux dossiers d’agents municipaux en difficulté et en arrêt de travail long et continu, afin également de mettre en place un circuit cohérent des arrêts de travail et des certificats médicaux d’accident de travail entre la DRH et le service santé, permettant une meilleure gestion de ces documents, dans le cadre du suivi des agents au titre de la médecine du travail..

            Il pourra être envisagé également de réfléchir à la manière de traiter le retour des agents municipaux à leur poste de travail après un arrêt prolongé ou en cas de nécessité d’adaptation du poste de travail à l’état de santé de l’agent concerné, afin d’éviter un risque de rechute des agents.

 

            La plupart des dossiers difficiles relatifs à la médecine du travail, et en l’absence de médecin du travail, est traitée par des médecins agréés experts extérieurs à la municipalité, qui ne peuvent connaître avec exactitude les problématiques respectives de chaque service municipal, et dont il conviendrait de chiffrer le coût réel.

            Dans l’hypothèse d’un surcoût financier pour la ville, il est d’autant plus crucial de profiter du personnel médical en place au CMS ou même de créer un poste spécifique supplémentaire pour un médecin faisant fonction de médecin du travail, ce qui permettrait dans les deux cas une gestion en temps réel des problèmes inhérents aux problèmes de santé des agents municipaux et d’éviter l’enkystement dur et douloureux de situations au sein des services municipaux ;  lesquelles situations pourraient alors bénéficier d’une gestion rapide et surtout adaptée, permettant le maintien dans de bonnes conditions des agents municipaux à leur poste de travail respectif.

 

Pouvoir travailler dignement dans la municipalité de Sevran, doit être garanti à chaque agent municipal.

NOS OBJECTIFS

  • REPOSITIONNER le service de médecine du travail au sein du pôle prévention santé

  • ÉVITER le mal être des agents municipaux.

  • ANALYSER la gestion des certificats médicaux, surtout en l’absence de médecin du travail.

  • ENVISAGER un poste de psychologue du travail.

  • RECRUTER un médecin du travail ou en cas d’impossibilité CREER un poste de médecin faisant fonction de médecin du travail.

LES ACTIONS

① Réaliser un audit interne du service médecine du travail.

② Transférer rapidement le service de médecine du travail sous la responsabilité du Pôle Prévention Santé.

③ Analyser la charge financière pour la ville en relation avec les consultations des médecins agréés experts.

④ Recruter un médecin du travail.

⑤ Mise en place, au sein du service de médecine du travail, d’un psychologue du travail.

⑥ En cas d’impossibilité de recrutement d’un médecin du travail, créer un poste de médecin faisant fonction de médecin du travail.

⑦ Rendre la place due à la médecine du travail au niveau du CHSCT, soit par le médecin du travail ou le médecin faisant fonction.

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN