CADRE DE VIE  ENVIRONNEMENT

Proposition n° 12 : Les particuliers producteurs

PRÉSENTATION

De plus en plus les habitants des villes, qu’ils possèdent un potager ou non, désirent se reconnecter avec leur environnement. La prise de conscience environnementale récente nous pousse à vouloir des produits sains, si possible « bio », locaux, dont on connaît le parcours et à un coût le plus bas possible. Investir dans l’agriculture urbaine est une façon pour les territoires denses périurbains de limiter l’artificialisation des terres, réduire l’emprunte carbone de la ville, de renforcer le lien social et intergénérationnel et d’améliorer la qualité de l’alimentation des habitants. 

L’agriculture urbaine, que ce soit pour cultiver des fruits ou des légumes, offre l’avantage de circuits d’approvisionnement ultra-courts et saisonniers. Elle s’appuie à la fois sur les jardins partagés, les jardins particuliers et les cultures maraîchères professionnelles.

Sevran est une ville largement résidentielle avec près de 40% de maisons individuelles, la plupart d’entre elles ayant un jardin. L’interdiction de l’usage de produits phytosanitaires dans les jardins publics et privés permet d’assurer un niveau de qualité satisfaisant aux produits cultivés dans les potagers sevranais. Actuellement, nous dépendons très fortement des productions de fruits et légumes venant de pays étrangers, de qualité variable qu’ils soient bio ou non. L’aspect financier est très important dans une ville comme la nôtre et l’accès à des produits de qualité à des prix raisonnables n’est pas assuré pour nombre de nos concitoyens.

Des circuits courts s’appuyant sur des producteurs de la région existent. Cette ressource, utile, n’est pas suffisante pour assurer à tous nos habitants un accès à des productions de saisons à l’empreinte carbone la plus basse possible.

La culture de fruits et légumes dans les jardins des particuliers a deux effets négatifs : le volume de déchets verts produits et le gâchis alimentaire causé par la surproduction. Ce dernier point est très largement sous-estimé et n’est pratiquement jamais pris en considération. Il représente pourtant une part non négligeable gâchis alimentaire. Qui ne s’est pas retrouvé avec une dizaine de courgettes mûres la même semaine ou avec 10kg de tomate rouges en même temps ! Des plateformes internet commencent à se développer pour inciter les particuliers à échanger ou vendre leur production, toutefois, la proximité entre le producteur et le client n’est pas garantie. La vente de produits du jardin est légale en France pour les particuliers possédant un jardin cultivé de moins de 500m2. Le produit de ces ventes n’est pas soumis à la TVA. La vente de produits du jardin peut donc représenter un apport intéressant pour les ménages notamment dans une ville comme la nôtre ou le revenu médian est en dessous de la moyenne départementale. Au-delà, la valorisation des productions locales est un facteur important de la réconciliation des habitants avec leur territoire et au travers des échanges, un facteur de lien social. Mettre en valeur notre terre et notre nature est un moyen de ne plus percevoir Sevran comme une ville grise et bétonnée.

Fort de ses nombreux jardins potagers, Sevran est la ville idéale pour lancer un projet d’envergure visant à renforcer lien social, réduire les inégalités d’accès aux produits de qualité, réduire le gâchis alimentaire, renforcer l’autonomie alimentaire, renforcer pouvoir d’achat des habitants, renforcer la qualité de l’alimentation par l’accès à des produits frais, de saison, locaux et pas chers.

Nous proposons de donc de lancer dès que possible le programme des « Particuliers producteurs ». Ce programme permettra aux sevranais qui le désirent de proposer leur production à la vente sur des marchés organisés dans les quartiers de la ville. Ce projet sera géré par la mairie au travers d’une entreprise sociale et solidaire créée en partenariat avec des associations de réinsertions et des partenaires privés. Cette entreprise aura pour but de (re)donner une chance aux personnes sans emploi de la ville.

 

Des formations dédiées aux méthodes d’agriculture urbaine, de gestion des stocks alimentaires et de gestion de projet seront offertes aux participants. Le paiement des produits vendus aux producteurs sera réparti entre eux en fonction du volume vendu par rapport au volume de marchandise fourni. Les produits invendus en bon état seront offerts aux associations caritatives de la ville, et les déchets occasionnés seront retraités dans l’unité de compostage-méthanisation que nous créerons. Une évaluation du dispositif aura lieu après 1 an. En cas de succès et si la production disponible s’avère trop importante pour les marchés locaux, la création d’une conserverie sera envisagée. Cette conserverie pourra transformer les produits de nos jardiniers, les mettre à disposition de lieu de la restauration collective de la ville et du territoire ou les vendre soit à Sevran soit dans les villes alentour ou à Paris. Le made in Sevran pourra alors devenir un critère de qualité reconnue.

Innovons pour réduire le gâchis alimentaire, renforcer le pouvoir d’achat des sevranais, améliorer l’accès aux produits alimentaires frais et de saisons grâce au projet social et solidaire des « particuliers producteurs » !

NOS OBJECTIFS

  • RÉDUIRE le gâchis alimentaire.

  • RÉCONCILIER les Sevranais avec leur territoire et entre eux.

  • AMÉLIORER l’accès à des produits de qualité à un coût raisonnable.

  • ACCROÎTRE le pouvoir d’achat des Sevranais.

  • AMÉLIORER l’image de notre ville, FAIRE du « Made in Sevran » un critère de qualité.

  • OFFRIR des opportunités de retour à l’emploi pour les exclus du marché du travail.

LES ACTIONS

① Mettre en place le programme, rechercher des partenaires et des financements.

② Créer une plateforme web pour l’inscription des particuliers et la gestion des appels d’offre, des stocks et de ventes.

③ Lancer une phase de test dans un quartier de la ville (Trèfles ou Sablons).

④ Extension du programme aux autres quartiers de la ville.

⑤ Mettre en place la collecte des fruits et légumes, leur stockage et leur vente.

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN