CHERS SEVRANAIS,

 

            La qualité n’est manifestement pas au rendez-vous, loin de là. L’un des deux masques distribués, le plus petit, n’est manifestement pas constitué des trois couches requises par la norme AFNOR. IL est indiqué qu’il peut être utilisé jusqu’à 10 lavages. Or dès le premier lavage le masque en question est inutilisable. Il faut rappeler que la constitution des masques alternatifs catégorie 2 pour le grand public, doit être faite de trois couches respectant un grammage précis (alternance de coton de 150 g/m², viscose non tissée de 130 g/m² et coton de 150 g/m²), permettant de filtrer, si on respecte bien ces impératifs, 70 à 80 % des particules émises par le porteur… On est loin du compte pour ce petit masque semble-t-il, de même que le plus grand. En effet un test simple peut être réalisé, pour savoir apprécier le degré de protection d’un masque, il suffit d’allumer un briquet devant le masque positionné sur le visage et de souffler au travers de ce masque, si la flamme s’éteint dès le premier souffle il est évident que ce dernier n’est absolument pas protecteur. C’est le cas des deux masques distribués par la municipalité.

 

            La municipalité a distribué ce qu’on lui a fourni certes, mais une vérification précise aurait dû être effectuée au préalable de la distribution à la population. Dans le communiqué précédent sur la problématique des masques, il était recommandé de bien s’assurer que la norme AFNOR SPEC S76-001 figure sur l’emballage du masque à utiliser, dans notre cas les deux masques n’étaient nullement emballés et ne portaient donc aucune mention AFNOR. Au vu de la finesse des masques et du résultat du test de l’extinction de la flamme, le degré protecteur de ces masques peut être largement mis en doute…

            Quant à la notice explicative accompagnant ces deux masques, elle est surprenante quant aux conseils d’entretien de ces derniers. Le conseil d’utilisation d’un détergent pour le lavage de ces masques est totalement inattendu, lorsque l’on sait que ces masques en tissu doivent être lavés certes à 60° mais avec une lessive classique, les détergents étant strictement déconseillés, au risque de dégrader les matériaux et de respirer ensuite des vapeurs toxiques, une fois le masque lavé et séché. L’utilisation d’eau de javel peut s’entendre dans le cadre d’un rinçage à froid de la machine à laver à vide, avant et/ou après lavage des masques, mais certainement pas pendant le lavage de ces derniers.

            Si la mauvaise qualité des masques n’est pas imputable à la municipalité, la responsabilité des fournisseurs ou des institutions supérieures ayant permis la distribution de ces derniers à la population est engagée, mais l’absence de contrôle de la mairie avant distribution engage par contre sa responsabilité. En revanche la création de la fiche d’accompagnement mentionnant les conditions d’entretien relève bien de la responsabilité pleine et entière de la municipalité…

            Au total l’absence de contrôle formel de la qualité des masques distribués et surtout la diffusion d’informations erronées quant à l’entretien de ces masques sont à l’origine de questionnements parfaitement légitimes. Cela fait beaucoup pour deux malheureux masques, que nos boîtes aux lettres ont eu la joie d’accueillir, mais que les sevranais doivent utiliser avec circonspection…

Votre Dévoué,

Philippe GEFFROY

            Quelques remarques s’imposent sur les masques alternatifs distribués par la municipalité.

            On a tellement attendu ces masques pendant le confinement qu’une grande joie a accompagné la réception dans nos boîtes aux lettres des masques en tissu, distribués par la Mairie...Belle initiative et pourtant…

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN