1) PRIORITE ENFANCE ET ECOLE

 

Sevran est une ville très jeune, à l’instar de la Seine Saint Denis qui est le plus jeune

département de France. C’est pourquoi il importe de s’intéresser tout particulièrement à cette population, car la jeunesse sevranaise est à la fois le moteur de la ville et son futur. Si l’éducation est l’investissement le plus important qu’un pays puiss faire pour son peuple et son avenir, il ne faut pas pour autant se cristalliser sur des questions d’ordre budgétaire et au contraire impulser une véritable politique d’investissement dans l’éducation de nos jeunes, permettant de les tirer vers le haut, afin qu’ils puissent accéder au collège, lycée et études supérieures, bien préparés et confiants.

            L’éducation n’est pas que l’affaire de l’école, il faut insister sur le rôle primordial du sport et de la culture, auxquels il importe que le maximum de jeunes, garçons et filles, puissent accéder (accompagnement des enfants fréquentant les centres de loisirs vers des sites d’activités sportives ou culturelles, incitation à ouvrir des sections sportives dès 3 ans)

            Par ailleurs, en collaboration étroite avec l’éducation nationale, il faut proposer à tous les enfants des activités extra-curriculum. Il faudra soutenir les associations locales qui font du soutien scolaire, enfin la mise en place d’ateliers avec le corps enseignant permettant de repérer rapidement les élèves en difficulté amènera à proposer à ces derniers des actions ciblées, en lien entre l’éducation nationale et les associations, afin de les remettre sur les bons rails. La stimulation scolaire passera aussi par l’organisation de challenge inter-écoles sur différentes matières scolaires (français, mathématiques, éducation civique, histoire géographie).

            Parallèlement il convient de former les plus jeunes à la vie citoyenne en leur proposant des formations à la sécurité routière ou au secourisme. De même il faudra créer un Conseil Municipal des Jeunes avec des élèves élus du CM1 à la 5ème avec pour fonction d’initier des actions en direction des enfants sevranais (organisations d’évènements, participation à de actions caritatives locales ou nationales…)

            Il faudra sensibiliser les enfants aux questions de la préservation de l’environnement, de la biodiversité et du développement durable (création de jardins potagers, installation de composteurs et d’hôtels à insectes, installation de garages à vélos et trottinettes dans les écoles limitant l’usage de la voiture pour déposer ou rechercher les enfants…)

            Après réalisation d’un audit de la situation de chaque école, il faudra rapidement lancer un plan d’action afin de procéder à la réfection des établissements et leur mise en sécurité. Il faudra étudier également la sécurité aux abords des écoles.

            L’augmentation de la démographie sevranaise attendue avec le Grand Paris doit amener à une réflexion sur les agrandissements de certains établissements scolaires et sur la construction de nouvelles écoles sur la ville et entamer des concertations avec respectivement le Conseil départemental et Conseil régional pour la construction d’un nouveau collège et d’un nouveau lycée.

            Il faudra renforcer le rôle des parents d’élèves et de leurs représentants élus en renouant un vrai dialogue pour amener à une réflexion commune entre la municipalité, les écoles et ces élus parents, afin d’apporter des solutions rationnelles aux problématiques diverses rencontrées au quotidien et d’envisager de nouveaux projets concernant les travaux envisagées au niveau des écoles.

            L’école ne doit oublier aucun enfant notamment ceux qui sont en situation de handicap, et dont l’intégration scolaire doit être favorisée et facilitée, une nouvelle fois la réflexion commune entre l’éducation nationale, les parents d’élèves, les associations et la municipalité conduira à une meilleure gestion de cette intégration.

 

Proposition 32 : Priorité enfance et école. En savoir plus...

 

            2) SEVRAN, VILLE « BABY FRIENDLY »

 

           

Sevran compte plus de 2400 enfants de moins de 3 ans et plus de 400 naissances par

an. Quoiqu’il en soit la ville n’offre que peu d’espaces aux bébés et à leurs parents et des solutions pratiques pour leur permettre de mieux vivre à Sevran.

            Pour de nombreux parents, sortir en famille, faire des courses, se rendre à des activités de loisirs ou dans des parcs s’avère difficile du fait de l’absence de services adaptés (absence d’espace pour changer une couche, ou de lieu pour donner le sein ou un biberon). Une consultation entre les professionnels de la petite enfance (assistantes maternelles, pédiatres, PMI, crèches,…) et les parents permettra de définir les actions à mener pur améliorer encore la place du petit enfant dans Sevran.

            Simplifier la vie des familles avec des bébés et offrir aux parents des solutions pour mieux vivre leur parentalité, c’est aussi leur proposer, pour pouvoir assumer leur quotidien (rendez-vous médical, rendez-vous d’embauche…), de pouvoir faire garder leur enfant à l’heure ou à la demi-journée, alors même que les crèches font face à des absences et ont des places libres non utilisées. Ce projet se fera en étroite collaboration avec les crèches privées ou publiques.

​Proposition 33 : Sevran, ville « Baby Friendly » En savoir plus...

 

           3) PRIORITE PETITE ENFANCE

 

Il faudra en tout premier lieu réaliser un audit de l’existant, afin déjà, au vu de l’étude,

améliorer les structures et les moyens.

 

Il convient de faciliter l’accès aux solutions de garde, tout en développant de nouveaux

modes de garde, permettant aux parents de concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle :

  • Mise en place d’un annuaire à jour des assistantes maternelles

  • Créer des crèches dans des secteurs de la ville qui n’en ont pas (quartiers des Sablons et secteur Westinghouse en raison des nouvelles constructions)

  • Développer des structures privées type babilou/chaperon rouge

  • Améliorer les conditions d’attribution des places en crèches

  • Fédérer les professionnels des crèches, pour créer une plateforme de réservation de place de crèche à l’heure ou à la demi-journée

  • Revoir la sectorisation afin de ne pas faire traverser tout Sevran aux parents, surtout s’ils ont d’autres enfants à l’école.

 

Parallèlement, indépendamment des systèmes de garde, il convient d’améliorer le

quotidien des parents, il faut de faire de Sevran, une ville « baby friendly », c’est-à-dire une ville, dans laquelle les parents puissent vivre et se déplacer avec leur enfant sans danger. Pour ce faire il faut favoriser les initiatives liées au confort et au bien-être des familles dans la ville, sécuriser les trottoirs et certains lieux afin d’éviter les risques de mise en danger, rénover ou créer des espaces de jeux dans les parcs et jardins et veiller à ce qu’ils restent propres et surtout sécurisés.

            A ce niveau de réflexion, il faut aussi ne pas oublier les jeunes enfants en situation de handicap, pour lesquels il importe de favoriser l’insertion et le maintien au sein des crèches.

Proposition 34 : Priorité à la petite enfance. En savoir plus...

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN