Avant de construire un projet de développement culturel, il convient déjà de faire un

état des lieux des moyens à disposition et faire une étude des besoins réels de la ville. Qui dit projet, dit financement de ces derniers, il faudra donc développer les partenariats avec les acteurs de la vie culturelle et associative locale ainsi qu’avec des partenaires extérieurs (publics ou privés) en vue de la recherche de subventions et financements.

            En premier lieu il convient de créer un lieu artistique et transculturel au cœur de Sevran, où pourront être diffusés des films, accueillir des spectacles et des artistes en tout genre, programmer des évènements temporaires, et pouvant attirer les sevranais de tout âge, les talents de la ville et d’ailleurs et ce avec une ambition sociale et solidaire. Par ailleurs il faut créer un studio d’enregistrement, en partenariat avec des professionnels, afin de promouvoir de artistes locaux et permettre leur accueil via une ou plusieurs résidences connectées à la régie, avec possibilité pour eux de création, production et diffusion musicale et vidéo.

            Ce lieu dédié à la musique et la transculturalité devra être facile d’accès (parking, transport en commun) depuis les gares RER et futures stations de métro en relation avec la construction du Grand Paris et son implantation pourrait être envisagée à l’emplacement de l’ancien site Kodak avec vue sur les rives de l’Ourcq ou à proximité du supermarché Lidl.

 

            Nombre de structures existent sur la ville dans le domaine culturel (une école de musique et de danse, une école d’arts plastiques, 4 bibliothèques, une salle des fêtes, un théâtre et une micro-folie), néanmoins il est difficile pour tous les sevranais d’accéder régulièrement à l’offre culturelle. Pour envisager l’art et la musique comme vecteurs d’intégration et du bien-vivre ensemble, il faudra ouvrir à tous les sevranais l’accès aux différentes formes d’arts en développant l’activité de ces structures existantes tout en amplifiant également avec ambition des initiatives connues comme le Festival des Rêveurs Éveillés. Le conservatoire de Musique doit permettre à plus d’enfants d’accéder à la culture musicale et à l’apprentissage des instruments, parallèlement les orchestres de ce conservatoire doivent se produire plus souvent dans différents lieux de la ville (maisons de quartier, maison de retraite, écoles…) et une place doit y être faite pour toutes formes de musiques (musiques modernes, musiques et instruments du monde) respectant la pluriculture des habitants.

            Les arts plastiques doivent être renforcés au niveau du Centre François Mauriac et l’Atelier Poulbot et se faire mieux connaître à l’ensemble de la population. C’est au travers d’un partenariat avec les associations de quartier, que seront créées des antennes culturelles dans chaque quartier, qui pourront accueillir des expositions d’artistes locaux amateurs.

            Pour sensibiliser les plus jeunes à la culture il faut développer des ateliers découverte dans les écoles maternelles et développer les classes CHAM (classes à horaires aménagés en musique, danse, théâtre ou arts plastiques) dès le niveau élémentaire.

            L’accessibilité de la culture à l’ensemble de la population doit se faire au travers des arts vivants (théâtre et spectacles de rue) autour d’ateliers de formation et d’un festival destiné aux jeunes artiste de rue.

 

            Parallèlement les sevranais peuvent avoir des passions (chant, danse, comédie, musique, sport) et il importe de leur apporter un lieu d’expression culturelle libre en centre-ville, ce qui permettra d’animer la ville et redynamiser le centre-ville tout en incitant les habitants à participer à la création d’un nouvel état d’esprit à Sevran. Pour ce faire il faudra aménager, agrandir et électrifier la plateforme du parc des Sœurs, en limite de la place du marché, pour accueillir des spectacles les jours de marché, les week-end et jours fériés. L’accès sur la plateforme se fera grâce à l’aménagement d’un espace « coulisse » dans le bâtiment du Service Culturel municipal. Pour optimiser l’organisation et la gestion de ce lieu d’expression libre, il faudra créer une plateforme de réservation, accessible sur le site web de la mairie, pour les associations, groupes et individus souhaitant faire partager leur(s) passion(s). Enfin peut être envisagé un concours de talent annuel, au cours duquel les habitants pourront choisir l’association, le groupe ou l’individu qui les a le plus séduit.

 

            Sevran n’a pas toujours été la ville que l’on connaît actuellement, cette commune s’est considérablement développée, transformée depuis ce petit village entouré de fermes. Le creusement du canal de l’Ourcq souhaité par Napoléon 1er, la création de la ligne de chemin de fer, l’installation de la Poudrerie par Napoléon III et les usines Kodak et Westinghouse ont largement amorcé la genèse d’un nouveau Sevran, Appréhender notre ville et son avenir doit se faire obligatoirement en ayant toute connaissance de son passé et de son histoire.

            Le passé de Sevran est aussi centré sur la présence entre 1881 et 1890 d’un illustre habitant, Alfred Nobel, qui a profité de la proximité de la Poudrerie pour réaliser ses expériences explosives, pour nous laisser un héritage quelque peu controversé certes mais héritage quand même : la dynamite. En revanche il nous a laissé un héritage beaucoup plus glorieux, celui de la création d’un prix Nobel.

            C’est à ce titre que nous proposons de rendre hommage à notre ville, à son histoire et à ses habitants en créant, dans les anciens d’Alfred Nobel un musée local, accessible gratuitement à tous les sevranais. Ce musée permettra notamment de découvrir le passé de notre ville, en s’appuyant sur le travail de la Société d’Histoire de Sevran, de rendre hommage à nos habitants, toutes origines confondues et à Alfred Nobel, en organisant des expositions d’images et de témoignages, ainsi que des expositions et des cycles de conférences sur les prix Nobel les plus marquants du passé et ceux attribués chaque année. Pour ce faire il faudra rénover et aménager les anciens ateliers d’Alfred Nobel. Ce musée sera ouvert à toutes les populations de la ville, notamment les plus jeunes, pour en faire un lieu de vie.

Proposition 35 : Création d'un lieu artistique et transculturel au cœur de Sevran. En savoir plus...

Proposition 36 : Valoriser le patrimoine historique de Sevran : Créer le musée Nobel. En savoir plus

Proposition 37 : L'art et la musique comme vecteurs d'intégration. En savoir plus...

Proposition 38 : Le parc des sœurs, lieu d'expression culturelle libre en centre ville. En savoir plus...

Bureau de campagne Aimer Sevran 2020

8, Place Gaston Bussière - 93270 Sevran

Tel  01 79 95 29 50

Email  geffroyphilippe.2020@gmail.com

© 2019 Aimer Sevran - Philippe GEFFROY 

Copyright AIMER SEVRAN