AIMER SEVRAN LE SITE

Tournage du clip

Synopsis : Par un battement lent d'un cœur puis d'un encéphalogramme plat, il est dénoncé tout ce qui se passe actuellement dans la ville de Sevran. (45 secondes).  Sur une musique dynamique, montrer toute notre équipe et nos soutiens en ordre de bataille avec des messages "écran" pour changer Sevran.

Durée totale du clip : 3 minutes

Dates de tournage :

Samedi 18 janvier 2020 de 10H à 12H à la permanence et aux alentours.

Samedi 25 janvier 2020 de 14H à 16H dans Sevran.

Dimanche 26 janvier 2020 de 10H à 12H dans Sevran (les rues sont calmes)

Samedi 1er février 2020 de 10H à 12H et de 14H à 16H

Dimanche 2 février 2020 de 10H à 12H

Que personne ne panique !  : De toutes ces tranches horaires chaque personne sera mobilisée en tout entre 30 minutes et 1 heure sur rendez-vous . Maximum deux fois. Cela se fera dans la bonne humeur et le plaisir.

Il me faut 40 personnes (noms) de tous les âges. Dans un premier temps 7 à 10 personnes.

Le samedi 18 janvier 2020 (présence au marché). dont deux jeunes. Parlez en autour de vous...

Tournage séquence ci-dessous.

Contactez moi au 07 71 68 01 84

Séquence du Samedi 18 janvier 2020

Nombre de figurants entre 7 et 10  (plus appréciés)

Rendez-vous à la permanence à 14H (horaire modifiée)

La séquence : La caméra se trouvera dehors face à la porte de la permanence.

Les figurants seront dans l'escalier à la file indienne. Chacun aura des tracts, des affiches, et tout le matériel que l'on utilise quand on va tracter sur le marché. 

Tour le monde descend un par un (cadence soutenue) et se dirige vers la rue en faisant au passage  "coucou" à la caméra.

(Important : ceux qui ont l'habitude de tracter sont les bienvenus)

Il y aura trois prises.

Temps estimé : 15 minutes pour 12 secondes du clip.

 Cependant SUR LE MARCHÉ

à 10H pendant le tractage je prendrai des prises vidéo spontanées. Venez quand même nombreux.

Note importante : Les volontaires devront se faire connaître impérativement avant vendredi 17 au 

07 71 68 01 84

 

Merci à tous 

Didier